11 septembre 2014*

Carte de correspondance militaire d’Andrée Cahen-Berr à André Warnod

Vendredi 11 septembre. Le Grand Palais Nice

Mon chéri. Je t’ai écrit hier et aujourd’hui deux grandes lettres. Je te les confirme par cette carte. Ici tout va à peu près bien. Les nouvelles de Paris sont très bonnes. On peut avoir beaucoup de confiance. Mes journées se passent avec toi, je ne pense qu’à toi, aux souvenirs que nous avons ensemble, et à ce qui va survenir après toute cette horreur. Écris-moi mon André chéri, j’espère que tu vas bien. Je t’embrasse de toutes mes forces, je t’aime.

Ta dedée

*Fonds André Warnod, musée de l’Armée, Paris.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.